Triathlon : zoom sur cette discipline olympique

triathlon

En 2020, BIOPTIMAL est devenu partenaire du club Rennes Triathlon. Longtemps considéré comme un sport extrême, cette discipline est aujourd’hui accessible à tous. Matériel, âge, bénéfices, compétitions : nous vous disons tout sur ce sport !  

 

Le triathlon : qu’est-ce que c’est ? 

Basée sur l’endurance, cette activité consiste à enchaîner dans l’ordre : une épreuve de natation, de vélo et de course à pied. Seul ou en équipe, la façon de pratiquer est similaire. De ce fait, le chronomètre ne s’arrête pas entre les différentes épreuves.  Les participants doivent alors être réactifs en changeant de tenue entre les épreuves sans perdre de temps.

Afin d’ouvrir ce sport à un plus large public, la Fédération Française de Triathlon propose de nombreuses variantes. Parmi les plus réputées, on retiendra le cross triathlon composé d’une épreuve de natation, de VTT puis d’une épreuve de cours à pied sur sentier. On notera aussi le duathlon. Il comprend une épreuve de course à pied, de vélo puis de nouveau de course à pied sur sentier. Plus surprenant encore, le triathlon des neiges. Celui-ci est alors composé d’une épreuve de course à pied, de vélo sur piste damée ainsi qu’une épreuve de ski de fond. Les variantes proposées pour la pratique de ce sport ne sont pas considérées comme étant des disciplines olympiques. Cependant, elles bénéficient d’un calendrier de compétitions internationales.  

 

Un sport pour tous !  

Aujourd’hui, le triathlon est devenu un sport accessible à tous et dès le plus jeune âge. Les distances sont alors adaptées en fonction des aptitudes physiques et de l’âge de chacun. Les enfants âgés de 6 ans peuvent alors débuter les compétitions qui sont alors composées de 50m de natation, de 1km de vélo et de 500m de course à pied.

Afin de démocratiser ce sport et d’attirer les jeunes, la Fédération développe depuis 2014 des écoles de triathlon dans tout l’hexagone. L’objectif est alors de proposer un système pédagogiques adapté aux 6-13ans avec des entraînements ludiques. Courses d’orientation, épreuve de course à pied et de vélo en binôme, nage entre les bouées… : impossible de s’ennuyer ! De plus, un système de bracelet a été mis en place sur le principe des ceintures au judo. Selon leur niveau, les jeunes de 6 à 13 ans peuvent avoir un bracelet de la couleur bleue à la couleur or. 

Concernant les femmes, chaque année la Fédération leur propose de découvrir gratuitement la vie d’un club. Une découverte qui peut avoir lieu pendant une durée de 1 mois. De plus, des vestiaires leur sont réservés lors des courses labellisées afin qu’elles n’aient à se changer à la vue de tous ou entre deux voitures.  

 

Focus sur le matériel nécessaire 

Si vous souhaité débuter rien ne sert de vous ruiner ! Un simple maillot de bain, une paire de baskets, des lunettes de natation, un casque ainsi qu’un vélo feront l’affaire. Si vous souhaitez poursuivre l’aventure du triathlon il vous faudra par la suite investir. Parmi les achats nécessaires, il faudra envisager un vélo plus performant et adéquate pour ce sport, des chaussures de vélo. Mais aussi une combinaison Néoprène qui est nécessaire durant toute la compétition. Mais rien ne presse, ces achats peuvent être répartis dans le temps en fonction de votre budget. De manière générale, on compte entre 900 et 1200 euros de budgets pour un équipement complet. 

 

Les bénéfices du triathlon  

Associant plusieurs disciplines, le triathlon est un sport autrement bénéfique pour notre corps. Tout d’abord, celui-ci sollicite le système cardiovasculaire et favorise le brûlage des graisses. Grâce à ce sport, le haut du corps est autant sollicité que le bas du corps favorisant une silhouette harmonieuse et tonifiée. De plus, le triathlon permet aussi de préserver les tendons et les articulations grâce au vélo et à la natation qui sont des sports dits “portés”. Enfin, les entrainements sont facilement adaptables en fonction de son humeur, de sa disponibilité ou des conditions climatiques. Il est alors facile de passer d’un sport à un autre et de varier les entraînements pour ne jamais s’ennuyer !  

 

Les compétitions : comment ça marche ?  

Lorsque l’on est membre d’un club, il suffit seulement de payer ses droits d’inscription qui sont d’environ 150 euros. Cependant, il est aussi possible d’accéder aux compétitions sans être membre. Pour cela, il suffit d’opter pour un passe compétition (de 5 à 30 euros) permettant alors d’être licencié la journée. Il permet alors de payer de payer son inscription au sein pour une compétition choisie dont les frais sont compris entre 18 à 300 euros. Une alternative qui est un réel succès puisqu’elle a permis d’augmenter de plus de 200% la vente des passes en presque 10 ans.