Le roller derby, un sport de force et de contact

Roller derby

Destiné aux femmes, ce sport en patins à roulettes fait un malheur ces dernières années. Complexe et très physique, le derby roller convient parfaitement aux femmes à la recherche de sensations fortes. Règles, bénéfices, équipements, inscription : nous vous disons tout sur ce sport de contact.

 

Né de l’autre côté de l’Atlantique, le roller derby apparaît dans les années 30. Mais c’est seulement en 2009 qu’il apparait en France. Il se fait notamment connaître en 2010 et connait un succès foudroyant avec l’apparition du film Bliss, de Drew Barrymore. Le roller derby est un match durant deux fois trente minutes. Celui-ci se joue sur une piste ovale et plate que l’on appelle le « track ».

Ce sont alors deux équipes de quatorze joueuses qui vont s’affronter cinq par cinq par période de deux minutes. Parmi elles, quatre sont des bloqueuses. Elles doivent alors empêcher l’attaquante, dite « jammeuse », de l’équipe adverse de passer devant. Elles doivent alors gêner les bloqueuses de l’autre camp afin d’éviter qu’elles ne forment un « mur » visant à empêcher la progression de leur propre attaquante. Lorsqu’une jammeuse dépasse les hanches d’une de ses adversaires, elle remporte un point pour son équipe. Pour réussir, presque tous les coups sont permis ! On peut frapper, à l’aide de ses épaules ou de ses hanches, aux côtés, aux hanches, aux épaules ainsi qu’au plexus. Les points peuvent être distribués jusqu’à 7 arbitres durant un match. Très souvent comparé au rugby, le roller derby est un sport de vitesse mais aussi de contact !

 

Un esprit de camaraderie

Étant un sport d’équipe, se mettre au roller derby s’est avant tout intégrer une grande famille. L’esprit de camaraderie fait alors partie intégrante de cette discipline. Entre les sessions d’entraînement intensif ou les sessions de révision des règles : les occasions de se voir sont nombreuses. De plus, chaque « derby girl » se choisit un surnom. Une particularité qui permet de révéler qui l’on est et de montrer que l’on n’a pas froid aux yeux !

 

Un sport conçu par des femmes et pour des femmes

Toutes les femmes peuvent pratiquer cette discipline. Seule obligation : être motivée ! Cependant, avant d’intégrer une équipe il est indispensable d’entretenir sa forme. En effet, il ne suffit pas de savoir patiner et de savoir bien tomber. Pour éviter les blessures, qui sont nombreuses, il est préconisé de compléter ses séances par du running ou des exercices de renforcement musculaire. De plus, la patience et la disciplines sont attendues. En effet, le règlement du jeu ne comporte pas moins de 70 pages, qu’il est nécessaire de s’approprier peu à peu. Chaque « derby girl » doit alors passer une épreuve à la fois théorique et pratique. Appelée les « mini-skills », cette épreuve permet de vérifier que la future joueuse connaît les règles et tient sur ses patins.

 

Les bénéfices du roller derby

La pratique du roller derby permet de dessiner sa silhouette au fil des semaines. Une heure de ce sport équivaut à une séance de Body Attack, le plus cardio des fitness. De plus, il permet de stimuler sa confiance en soi. Lancée sur ses patins, la derby girl doit vaincre ses peurs. Le roller derby est alors le sport des combattantes par excellence !

 

Comment s’équiper ?

L’équipement de base pour exercer le roller derby est d’environ 500 euros. Cela comprend :

  • Une paire de quads c’est-à-dire de patins à quatre roues dotées de frein
  • D’un casque « bowl » utilisé en roller ou en skate
  • D’un protège dents
  • Des protections pour les genoux, les poignets et les coudes

 

Combien coûte l’inscription ?

Un abonnement dans un club revient en moyenne à 150 euros par an, assurance comprise. Concernant les déplacements et l’achat des maillots, ils sont généralement pris en charge à 50% par les clubs.